Posts

Showing posts from November, 2011

Soldats de la Première guerre mondiale de La Wantzenau

Image
Pendant octobre et novembre j'ai fait deux voyages à La Wantzenau, (le premier mentionné ici) un communauté au nord de Strasbourg. Mes discussions et travail avec l'historien local ont culminé avec la création d'un liste des soldats du village qui sont morts pendant la Première Guerre mondiale, avec - pour la plupart - leurs âges et lieux de décès inclus.

Trouver ces renseignements, c'était en fait un travail pour mon cours sur l'histoire d'Alsace en tant que terre frontière et champ de bataille (de 1700 à 1918). Je crois qu'en regardant le liste on peut trouver beaucoup de matière à réflexion, donc si vous voulez le voir, j'ai fait un site qui se trouve ici :

https://sites.google.com/site/soldatsdelawantzenau/

First World War Soldiers from La Wantzenau

During October and November I made two trips to La Wantzenau, (the first mentioned here), a community north of Strasbourg. My discussions and work with the local historian culminated in the creation of a li…

Alaska's Revenge

Image
If you're the kind of person who comments "tl;dr," please go hereto read a shorter version of this post.

It seems an image of mine was placed on the famous cartographic blog Strange Maps, which should pretty much constitute a major event in anyone's internet life (thus definitely meriting a blogpost). Anyway, here is the post, which doesn't go into any detail about my image but was simply given the following title and caption:

Alaska's Revenge 

Who's in standing in the corner now?


...
I actually made the image about two and a half years ago, posting it on Facebook but never here on the blog. (I guess it's better late that never.) I only sent the image to Frank Jacobs (author of Strange Maps) a few weeks ago, largely because of this post about Texas. If there's one thing that Alaskans can't stand, it's big talk about the size of Texas - and I also felt that a blog like Strange Maps might be able to bring a little more attention to how Alaska …

Le Nom « Place de l'Homme de Fer » à Strasbourg : Le mystère résolu

Image
Tout pendant mon temps à Strasbourg - et même avant - je me demandait « Pourquoi s'appelle-t-elle la Place de l'Homme de Fer ? » C'est un endroit important de la ville, près de la Place Kléber, (dont le nom est facilement compris), et en plus c'est l'arrêt principal de tout le système tramway. Presque chaque jour, en fait, je passe par la Place de l'Homme de Fer, mais jusqu'à aujourd'hui je ne connais jamais la raison pour son nom.

D'abord j'avais pensé pour quelque raison qu'il y aurait peut-être un lien avec ça ou mieux ça - le fameux homme au masque de fer. Evidemment, pourtant, c'est l'homme de fer ; il n'y a aucun masque. Donc, à ce point-là - pour tous mes trois mois ici - je n'avais aucune idée de la source du nom.

Enfin, aujourd'hui, j'ai vu cette image - et immédiatement je me suis dit « Quoi ?! C'est trop simple ! » C'est une image d'une statue d'un homme en armure, apparemment montrée dans l…

François Hollande à Strasbourg

Image
Le samedi, François Hollande - candidat du Parti socialiste pour la présidence de la France - est venu à Strasbourg, et je l'ai vu. J'ai assisté à son « Festival du Changement » et j'ai écouté les discours des plusieurs socialistes, dernièrement Monsieur Hollande lui-même.

Or, cette été - en mai - j'avais écrit que le PS avait besoin d'un dirigeant inspirant pour contester le présidentiel. À ce temps-là, j'avais cru que ni Martine Aubry ni François Hollande semblait assez inspirant. Pourtant, je crois maintenant que Hollande - le gagnant des élections primaires contre Aubry et des autres - est bien capable de gagner encore et de devenir le prochain président de la République française.

C'était remarquable que mon expérience avec l'événement de Hollande était très similaire à l'événement auquel j'avais assisté pour voir Barack Obama (cité ici) pendant sa première année en tant que président : Au début, c'était un peu difficile pour moi de tr…

Armistice sur la frontière, 93 ans après

Image
Il y a environ une semaine, c'était le Jour de Souvenir, ou le Jour de l'Armistice - le 11 novembre 2011. 93 ans avant, la Première Guerre mondiale était terminé, et la mort et l'horreur de cette guerre terrible était finies.

Aujourd'hui, pourtant, on voit quelque chose de très différent à la métropole frontière de Strasbourg. Pendant la guerre, c'était toujours la capitale du territoire allemand de l'Alsace-Lorraine. Le jour de l'Armistice, c'était transférée à la France. Aujourd'hui, les Strasbourgeois font quelque chose d'étrange avec leur jour férié - ils vont en Allemagne.

Pourquoi ? Avec un jour férié, tous les magasins et les entreprises sont fermés - surtout en France. Or, les Strasbourgeois veulent toujours acheter la nourriture ou n'importe quoi d'autre. Donc, ils vont en Allemagne. Naturellement, le Jour de l'Armistice n'est pas férié là.

Moi, essayant toujours d'être un vrai Strasbourgeois, je suis allé en Allema…

Dans la recherche du vrai Bundschuh (une analyse en français)

Image
As I've done twice so far now during my time in France, I will now post my most recent piece of schoolwork (introduction in English, text in French). Unlike the past two, about a study of Magnitogorsk, USSR and Martin Luther's writing on the German Peasants' War, I did not give a presentation of the following essay. Instead, all I did was email it in to the professor - yesterday, in fact - and I hope I'll get back some positive comments.

This essay is about the Bunschuh Movement and the German Peasant's War in Alsace. To me, these events seemed to be an essential and revolutionary moment in the history of Alsace, and I say as much in the essay. I certainly wouldn't say this is a thorough or well-done study; if you add the fact of all the grammar and vocabulary mistakes I must of made, it's really quite a mess. All the same, I did put a fair amount of work into it, and maybe people wandering the internet may learn something from it. If so, be sure to leave a…

Basel und der Schweiz

Image
Bâle et la Suisse

Dimanche, je suis allé à Bâle, (Basel en allemand et en anglais) - un voyage qui était ma première fois en Suisse, donc ma prèmiere fois dans un pays sans accès à la mer et ma première dans un pays européen hors de l'UE. Je suis allé avec cinq autres étudiants étrangers, et nous avons beaucoup profité la ville pendant les dix heures que nous étions là-bas. Je l'aimais beaucoup.

Nous y sommes allés par train - un voyage d'environ une heure et demi. D'abord il faisait de bon soleil, mais pendant que nous allions vers le sud, les nuages sont venus et le soleil a disparu. Néanmoins, c'était facile de combatter le froid lorsque nous sommes descendus à Bâle, car nous avons commencé de se promener beaucoup.

Des premières impressions : Les trams de Bâle sont assez mignons, avec un « look » plus ancien que les trams de Strasbourg ou Mulhouse. Les bâtiments et la ville m'ont apparu beaucoup plus développés, plus grands que ceux d'Alsace. (Et en fait,…

Majorité/Minorité : La culture américaine à l'étranger

Image
Nous avons tous confronté des situations où nous étions dans un majorité et des autres où nous étions un minorité. Souvent, ces situations passent sans considération, particulièrement si l'on est habitué aux mêmes endroits et aux mêmes activités dans sa vie quotidienne. C'est le même cas pour moi aussi, bien sûr, sauf pour le fait que je pense de temps en temps de ces choses pendant que je suis à Georgetown - et maintenant pendant que je suis à Strasbourg.

De quoi est-ce que je parles ? À l'étranger, il n'y a pas beaucoup des Américains ; c'est évident. Même si j'entends parfois de l'anglais en tram ou dans la rue, parlé par les touristes ou les expatriés, je suis évidemment entouré par les gens français ou des autres personnes du monde pendant 99% du temps. Cependant, il y a presque partout une présence étrange que je peux voir - la présence de la culture américaine.

C'est peut-être difficile au début d'apercevoir cette présence, cette influence …

« Contre les hordes de paysans pillards et assassins » (une analyse en français)

Image
As I did with my writing on Magnetic Mountain, I will now again post some of my work from this semester, just in French, but with an introduction just in English. This presentation was done the day after my presentation on Magnetic Mountain - October 20. It covers the infamous treatise of Martin Luther entitled "Contre les hordes de paysans pillards et assassins," or "Against the Hordes of Thieving and Murderous Peasants" (see wiki page here). I realize that there are many faults of spelling and grammar, as well as a few faults of content (which my professor pointed out to me after my presentation). Nevertheless, I hope that anyone cruising the internet and looking for information may find this useful, or that anyone who knows me might find it interesting to glance over something I've done for class. Enjoy!

Contre les hordes de paysans pillards et assassins  de Martin Luther 
Je commente le texte de Martin Luther intitulé « Contre les hordes de paysans pillards e…

Le centième billet de 2011

Image
Mon centième billet de l'an 2011 ne sera pas incroyablement spécial, mais j'avais pensé que ce serait pire si je ne faisait pas mentionne de la franchissement de cette nombre importante.

Il faut dire que, dans l'histoire de « Peter's Publisher » il y avait seulement une autre année avec cent billets - la première année, 2008. En fait, pendant la première année complète du blog (le 1er mai 2008 au 1er mai 2009) j'ai écris 153 billets, près de la moitié du total actuel (329 billets, ceci inclus). Pendant la deuxième année du blog, il y avait seulement 49 billets, et dans les douze mois suivants, (jusqu'à mai de cette année) 70. Évidemment, après une prodigieuse année débutante, mon écriture a tombé drastiquement, suivie par une croissance graduelle jusqu'au maintenant, où j'ai de la chance de pouvoir écrire beaucoup sur mes expériences en France.

L'avenir à longe terme du blog n'est pas sûr, mais c'est probable qu'il va continuer dans quel…

Haguenau : Capitale historique d'Alsace

Image
Comme j'ai également décrit dans mon dernier billet, je suis allé à Haguenau il y a deux jours. Haguenau est la quatrième ville d'Alsace, anciennement la première (en tant que population et importance). Sur mon plan de comparaison avec l'Alaska du Sud-est, Haguenau était liée avec Skagway, car j'avais déjà entendu que la ville était historiquement importante. Cependant, bien que j'aie découvert que Haguenau est la vraie capitale historique d'Alsace, elle n'est pas comme Skagway du tout, ni Mulhouse, ni Strasbourg. C'est une ville qui souffle l'histoire, et elle le fait dans une manière naturelle et extrêmement unique.

Dès que je suis arrivé à Haguenau, j'ai trouvé l'office de tourisme et j'ai demandé une carte gratuite de la ville. Première signe de l'importance du passé - la carte était dévouée complètement à une tour des bâtiments historiques. D'abord, j'ai vu bâtiment no. 1, peut-être 2 et 3 aussi, si je me souviens correc…